Mes enfants adorent peindre. Pas forcément pour représenter quelque chose ou faire un projet en particulier, mais plutôt pour le plaisir du geste, pour l'activité elle-même.

IMG_6203

J'ai entendu plusieurs fois : "Tu les laisses peindre à la maison ? Moi, je n'ai pas le courage, c'est trop salissant !". En même temps, ça serait dommage de se priver d'une activité agréable et créative ! Alors voici quelques pistes pour éviter que cela tourne à la catastrophe !

 


Où peindre ? Le plus souvent, nous optons pour la cuisine, avec un sol facile à nettoyer et un point d'eau à proximité. Pour protéger la table, on peut recycler des journaux.

2013

Encore mieux, j'ai désormais opté pour une solution pratique et peu coûteuse : un rideau de douche premier prix, coupé à un format légèrement plus grand que celui de la table (cela m'en fait plusieurs d'avance). C'est imperméable, donc la table est bien protégée, et cela passe à la machine. Cela dit, nous on trouve ça plutôt joli de voir la bâche de plus en plus peinte ! 

IMG_1216

Solutions alternatives : peindre dans la baignoire ou sur le balcon ! (Le jardin, c'est chouette aussi, si on en a un).

 


Dans quelle tenue ? Au début, j'ai tenté les tabliers spécialement vendus pour cet usage. Mais mon grand n'a jamais apprécié la matière synthétique ou les élastiques aux poignets. Depuis, nous faisons plus simple : les vêtements tachés, troués, etc. sont recyclés et mis dans le tas spécial pour le bricolage. L'avantage : ils sont à l'aise dans leurs vêtements et ils peuvent mettre une tenue complète, pantalon compris. C'est mieux parce qu'il n'y a plus de stress : si la peinture coule sur le tee-shirt, s'ils s'essuient les mains sur le pantalon sans y prêter attention... ce n'est pas grave ! Chez nous, il est également autorisé de bricoler en pyjama, parce que, honnêtement, on s'en fiche un peu qu'il y ait des taches sur le pyjama !

IMG_4257

 

 


Petits détails pour l'organisation : avant que l'on ne commence à peindre, on sort tout ce qu'il nous faut, pour éviter de se rendre compte qu'on voulait justement le flacon rouge une fois qu'on a déjà de la peinture bleue sur les doigts... Tout est donc à portée de mains, y compris une vieille éponge pour rattraper la peinture qui a coulé.

"L'après-peinture" est également prévu : une serviette de toilette qui ne craint plus les taches est sortie près du lavabo, au cas où des mains pas tout à fait propres s'y essuient...

Les enfants n'ont plus qu'à enlever leurs tenues de peinture et se laver les mains (les bras !). Ils savent aussi que j'aime autant les accompagner pour m'assurer qu'ils se sont bien débarrassés de toute peinture.

IMG_4247

Les oeuvres, elles-mêmes, sont posées au fur et à mesure sur le séchoir à linge. On peut aussi tendre un fil et les accrocher avec des pinces à linge.

 


L'idée, c'est d'éliminer tous les risques de tacher ou abîmer quelque chose qui ne sera pas facile à nettoyer. En protégeant bien l'espace, en préparant tout à portée de main y compris pour le nettoyage et en choisissant des tenues adaptées, on élimine le stress et on peut s'en donner à coeur joie !