Partir à la recherche de ses ancêtres est un loisir surtout pratiqué par les personnes à la retraite. Pourtant, il est tout à fait intéressant de se pencher sur ses racines bien avant, y compris pour les enfants !

Généalogie (1)

Telles un enseignement transversal, les recherches généalogiques permettent de s'exercer à différentes compétences et d'engranger des connaissances : écriture de lettres pour demander des actes, lecture (voire déchiffrage) de documents officiels, calculs des dates approximatives lorsque l'on ne connaît que l'âge ou calcul de l'âge à partir des dates, enquête dans le passé à rapprocher des événements historiques, mais aussi dans l'espace en localisant nos aïeux, etc.

Au-delà de tout cela, c'est aussi créer ou re-créer des liens avec des personnes inconnues ou disparues et découvrir sa propre histoire via ses origines. C'est aussi renforcer les liens avec les membres de notre famille et en souligner l'importance. Cela favorise le dialogue intergénérationnel. C'est encore se ré-approprier un héritage culturel, géographique, qui nous permet de nous ancrer dans le temps et peut même favoriser l'estime de soi. Ce n'est pas rien d'avoir des racines !

C'est également découvrir les archives, en ligne et en salle de lecture, aller à la mairie rencontrer le service d'état civil, comprendre ce qu'est le recensement, créer un pont entre histoire locale et histoire familiale.

Généalogie (2)

Même si l'on n'est pas soi-même un expert en généalogie, on peut facilement accompagner ses enfants dans des recherches au moins sur quelques générations, je propose de vous expliquer comment dans un second épisode de cette série d'articles sur la généalogie.

Plus sur la généalogie :