Pendant la "semaine de l'air", nous avons assisté à un exposé sur la météorologie à l'Espace des Sciences Pierre Gilles de Gênes.

Le médiateur a réalisé plusieurs expériences. Dans l'une d'elle, il a mis 200 g d'eau liquide dans une canette et 200 g d'eau solide dans une autre. Elles ont toutes les deux été placées sur une balance. 20 minutes plus tard, le plateau de droite était plus bas. Pourquoi ? Du givre s'est formé sur la canette : il provient de l'eau venant de l'air, sous forme de vapeur d'eau.

IMG_7926

Dans une autre expérience, le médiateur a mis des glaçons colorés en bleu dans un aquarium rempli d'eau, ainsi que de l'eau bouillante colorée en rouge. Grâce aux colorants, on a pu voir le bleu descendre (eau froide, plus de pression) et le rouge monter (eau chaude, moins de pression). C'est la même chose avec l'air : au bord de la mer, le vent vient de la mer (où il y a plus de pression) vers la plage (où il y en a moins). Le soleil chauffe plus vite la plage que l'eau, donc l'air monte. Du coup, l'air froid de la mer est aspiré vers la plage pendant le jour. La nuit, c'est l'inverse car la plage se refroidit plus vite que l'eau.

IMG_7933

Nous avons aussi évoqué la force de Coriolis, assisté à la création d'un nuage, observé des fronts de nuages et discuté des limites des prévisions météorologiques...