Hé

Hé... la mer monte !

d'Eric Chaumillon et Mathieu Dumery

illustré par Guillaume Bouzard

chez Plume de Carotte, en partenariat avec le Parc naturel régional du Marais poitevin

paru en 2019

17,5 x 26 cm, couverture souple, 112 pages

(ce n'est pas un ouvrage paru au rayon jeunesse, même si on peut le prêter aux ados et l'utiliser pour expliquer aux enfants)

Description :

Les auteurs sont, l'un professeur en géologie marine, et l'autre comédien et youtubeur (le professeur Feuillage). Avec le dessinateur qui illustre l'ouvrage, ils ont tous les trois monté un show scientifique, pour alerter le public sur un sujet d'actualité. L'ouvrage est la version papier de cette conférence.

Leur choix est de mêler science et humour afin d'être plus attractifs pour faire passer leur message écologique.

Au sommaire :

  1. Les temps géologiques
  2. L'anthropocène
  3. La quantité de CO2 dans l'atmosphère
  4. Le niveau global de la mer monte
  5. Les mouvements verticaux des côtes
  6. Élévations catastrophiques du niveau marin lors des tempêtes et tsunamis
  7. Les sédiments : seule option pour compenser les élévations du niveau marin
  8. Consommation et blocage des sédiments par l'homme
  9. Les zones humides littorales piègent le carbone
  10. Restaurer et développer les zones humides littorales pour s'adapter
  11. Portfolio : les zones littorales dans le monde

Hé

Notre avis :

Nous ne connaissons pas le show scientifique Hé... la mer monte !, mais nous ne manquerons pas d'aller le voir si l'occasion se présente.

L'ouvrage, quant à lui, est essentiel pour bien comprendre la situation : les conséquences des modifications engendrées par l'Homme sur les côtes, l'évolution climatique, mais aussi la nécessité de ne pas bloquer les ressources de la nature (sédimentation, stockage naturel de carbone dans les zones humides, etc.). On apprend beaucoup et on comprend mieux ce dont on avait entendu parler jusque-là.

Par ailleurs, le trio montre qu'un sujet sérieux n'a pas besoin d'être austère et que même si la situation est grave, on peut communiquer avec humour. Leur ton reste d'ailleurs positif car ils présentent les solutions naturelles pour lesquelles le seul obstacle à ce jour, c'est nous-mêmes et notre besoin de dominer la nature plutôt que de coopérer avec elle...

Hé

Hé