C'est au Palais de la Découverte, lors d'un exposé d'informatique, que nous avons découvert Quick, Draw ! Il s'agit d'un problème de neurones artificiels que l'on peut tester et entraîner en même temps.

Le programme nous demande de dessiner 6 objets choisis aléatoirement. Nous ne disposons que de 20 secondes pour chacun, il faut faire vraiment au plus vite (cela dit, cela permet à tout le monde de se lancer sans stress, puisqu'on n'est clairement pas dans le peaufinage d'un dessin artistique !). Une voix indique à haute voix ce que le logiciel d'intelligence artificielle pense voir dans notre dessin, jusqu'à avoir trouvé ce qui avait en effet été demandé.

Quick Draw 1

C'est amusant à tester car ce n'est vraiment pas facile de faire un dessin figuratif en moins de 20 secondes avec une souris, on s'amuse donc à voir nos réalisations. En passant, on peut réfléchir aux traits essentiels qui définissent un objet et voir comment simplifier à l'extrême. Et puis, c'est aussi intéressant de voir ce que le programme semble repérer et à quelle vitesse il finit par comprendre ce dont il s'agit alors même que le dessin n'est pas fini ou élaboré.

Quick Draw 2

D'ailleurs, un fois qu'on a terminé 6 dessins, on peut cliquer dessus pour savoir comment le programme a deviné - ou pas - ce que représentait notre oeuvre d'art...

Quick Draw 3

On peut voir ainsi qu'il s'agit de comparaison avec d'autres dessins issus de la base de données. Et comme il s'agit d'intelligence artificielle, le programme apprend : plus on dessine, et plus on alimente sa base de données, ce qui lui permet de reconnaître d'autant plus facilement ce qui est en train d'être dessiné.

Quick Draw 4

Alors, côté négatif, cela signifie que Google se sert des contributeurs pour améliorer son système sans avoir de frais... mais c'est intéressant à voir ne serait-ce qu'une fois !