Pour les dernières Journées européennes du patrimoine, nous nous sommes rendus aux Archives nationales, à Pierrefitte, à deux pas de Paris.

P1190028

Nous nous étions inscrits pour visiter les ateliers d'art de restauration et de reliure des archives, ce qui nous a permis d'entrer dans des services d'ordinaire inaccessibles. La visite a commencé par la restauration de photographies. Le responsable utilise différents matériaux pour compenser les lacunes, c'est-à-dire les zones manquantes des photos.

P1190030

Selon les photographies concernées, les matériaux et les époques, il est possible de restaurer ces témoignages du passé en les nettoyant et en les traitant. Les photos peuvent ensuite être numérisées et conservées, tandis que des dégradations peuvent encore intervenir.

P1190031

Nous avons ensuite rencontré une personne chargée de faire les reliures, qui nous a montré comment les différents cahiers sont cousus avant d'être reliés. Nous avons vu des volumes anciens en cuir ou même en bois.

P1190033

P1190034

Des documents anciens sont mis à plat, les lacunes sont compensées (mais toujours de manière décelable pour que l'on fasse la différence entre ce qui est ancien et ce qui a été restauré). Certains documents demandent des manipulations très délicates : ainsi, le papier qui a brûlé est si fragile qu'il peut tomber en poussière si l'on tourne une page.

P1190037

P1190038

Une autre personne est spécialisée dans les calques. Elle utilise du papier japonais très fin pour réparer des documents transparents.

P1190039

La visite s'est terminée dans l'atelier du doreur. Nous avons été impressionnés par son travail : tout est fait à la main, sans règle pour s'assurer que les titres seront droits. Les feuilles d'or sont imprimées au poinçon ou avec des roulettes. Cela demande un geste très assuré !

P1190040

P1190042

P1190043

C'était une visite très intéressante et instructive. Le personnel de ces ateliers d'art est visiblement passionné et ravi d'échanger avec les visiteurs.