Les murs comme support pédagogique ?

S'il y a un système qui est intéressant à emprunter aux écoles pour être reproduit à la maison, c'est celui des affiches pédagogiques murales. La plupart des professeurs décorent ainsi leur classe avec des informations de référence, utiles à garder sous les yeux. Sans avoir besoin de créer une salle de classe à domicile, on peut bénéficier de cette technique en utilisant les murs ou les portes : chambres des enfants et lieux de passage fréquent (chez nous, les murs des toilettes, celui au-dessus de la table où nous prenons le petit déjeuner, etc.).

D'un point de vue pratique, c'est simple. Avec des pastilles de pâte repositionnables, on peut faire tenir du papier sur la plupart des surfaces sans que cela n'abîme ou ne laisse de traces. La pâte elle-même est réutilisable. On peut aussi envisager de tendre une ficelle entre deux clous et d'y accrocher des documents avec de petites pinces à linge. Et si vous avez un tempérament d'artiste, vous aurez sans doute des idées plus décoratives !

Pourquoi faire des affichages ainsi sur les murs ? Les intérêts sont multiples :

  • l'information peut être vue en passant, pas forcément entièrement à chaque fois, mais ces passages sont répétés souvent et cela aide la mémorisation ;
  • l'information peut également être recherchée en cas de besoin, pour des affiches de référence, et cela permet un accès pratique et facile, sans qu'il soit utile de chercher partout où est passée la carte de France... ;
  • il est impressionnant de voir ce que des enfants (et leurs parents) peuvent engranger comme connaissances rien qu'en ayant ainsi des ressources sous les yeux dans un lieu de passage ! Mon plus jeune avait même écrit un texte sur ce sujet dans un journal pour enfants.

classroom-435227_1920

Qu'afficher ?

Le choix est large, mais voici quelques favoris chez nous :

  • des posters pédagogiques, avec une mention spéciale pour les posters de l'éditeur Entouca ;
  • des cartes mentales, trouvées sur internet ou faites maison ou issues des coffrets de chez Eyrolles (voir présentation des cartes de cycle 3 et des cartes d'anglais) ;
  • des pages découpées dans des ouvrages, comme les hors série de Mon Quotidien ;
  • des fiches découpées dans la collection Mes fiches Larousse (comme celles de conjugaison) ;
  • des affiches thématiques avec du vocabulaire illustré en langues étrangères ;
  • des frises historiques ;
  • des cartes de géographie, etc.

Affichage

Quelques conseils

Pour que ces affichages restent efficaces, mieux vaut respecter quelques principes :

  1. Inutile de recouvrir tous les murs du logement : s'il y a des affichages partout, plus rien ne ressort et on ne voit plus ce qui compte. Mieux vaut réserver quelques zones bien choisies pour leur visibilité. A l'occasion, sortez des habitudes et surprenez la famille ! Nous avions ainsi renommé les pièces en latin pendant une période.
  2. Il est important de changer régulièrement l'affichage : ce qui reste très longtemps devient quasiment invisible par la force de l'habitude. Cela ne concerne peut-être pas une mappemonde qui sert de référence ou un poster favori très riche en informations, mais pour les cartes mentales, fiches et autres données, changez régulièrement les affiches. Cela n'empêche pas de remettre éventuellement une affiche plus tard si le besoin s'en fait sentir, mais en variant régulièrement l'affichage, les enfants restent intéressés, prennent l'habitude de regarder les nouveautés, voire réclament si cela fait trop longtemps qu'il n'y a rien de neuf ! La fréquence elle-même est très variable selon vos habitudes, les thématiques, l'âge des enfants, etc. L'idée est de maintenir leur intérêt.
  3. Privilégiez des informations visuelles, plutôt que de longs pavés de texte que l'on n'a pas tellement envie de lire, surtout dans des endroits de passage. Couleurs, illustrations et mots-clés seront probablement plus efficaces.
  4. Choisissez des thèmes attractifs : sujets qui passionnent les enfants en ce moment ou à long terme, outils pratiques (type tableau de conversion, tables de multiplication ou conjugaisons, dont ils peuvent avoir besoin régulièrement), réponses à leurs interrogations récentes, etc. Si cela les ennuie, vous perdez votre temps.
  5. Si vos enfants n'y prêtent pas trop attention au départ, n'hésitez pas à attiser leur curiosité en mentionnant les thématiques concernées ou en leur posant des questions sur ce qu'ils peuvent trouver sur les affiches. Si cela les intéresse, ils peuvent aussi s'impliquer dans la sélection des affiches.
  6. Incluez-vous dans ce projet en affichant aussi des informations sélectionnées pour vous. Non seulement vous apprendrez vous aussi, mais vous donnerez alors un modèle de curiosité et de soif de découvertes et vous pourriez vous lancer dans des projets en famille !