Récemment, nous avons évoqué l'intérêt de la généalogie avec les enfants. Si votre curiosité est éveillée, il vous faut ensuite savoir comment commencer. Pour cela, voici quelques pistes pour accompagner vos enfants, en fonction de leur âge :

1. Commencez par les vivants. Les premières sources de vos enfants, ce sera vous en tant que parents, ainsi que tout membre de la famille encore présent pour raconter son histoire : grands-parents, arrière-grands-parents lorsqu'ils sont toujours de ce monde, mais aussi tantes et oncles, etc. En généalogie, on cherche beaucoup les dates et les lieux. Vos enfants peuvent donc noter les dates et lieux de naissance et de mariage de tous ceux qu'ils questionneront, en ajoutant les informations de décès pour toute personne encore présente dans la mémoire des vivants. Mais c'est aussi l'occasion d'écouter des souvenirs, des anecdotes, des remarques sur le caractère des disparus ou des vivants lorsqu'ils étaient plus jeunes, peut-être de regarder de vieux albums de photos ou des papiers de famille, etc. Tout peut être intéressant ; certains se contenteront des informations de base et d'autres ne se lasseront pas d'écouter tout ce à quoi ils auront accès.

2. Conseillez aux enfants de prendre des notes ou faites-le pour eux si besoin. C'est tellement facile d'oublier une date ou de confondre deux lieux, même si on pense au départ qu'on s'en souviendra ! Pour vous y retrouver, noter aussi la source de toute information, c'est utile notamment lorsque l'on veut des précisions supplémentaires ou que l'on a un doute sur un détail.

photo-album-631084_1920

3. On peut aussi faire des photos des membres de la famille et de tout ce qu'ils nous montrent au sujet de leurs souvenirs (papiers de famille, photos, etc.).

4. Imprimez ou créez vous-mêmes un arbre généalogique à remplir, selon les talents artistiques de la famille. On en trouve gratuitement en ligne, par exemple sur Cap Éveil. Même lorsque l'on a encore peu d'informations, cela permet de concrétiser les recherches. L'enfant peut se placer lui-même et indiquer ses parents, puis remonter peu à peu dans le temps. En fonction de ce qu'il connaît, il peut juste écrire les noms, ajouter ou non les dates importantes, des photos, etc.

old-letters-436503_1920

6. Partez à la recherche des actes d'état civil en mairie. Si vous en avez l'occasion, allez sur place, en famille, au service d'état civil, c'est intéressant de voir comment cela fonctionne même s'il s'agit désormais d'ordinateurs et d'imprimantes et non plus de vieux registres...

7. Sinon, il est désormais facile d'en faire la demande en ligne pour de très nombreuses communes, parfois sur le site de la ville, parfois sur le site national : ici pour les naissances, là pour les mariages et là pour les décès. Les copies intégrales sont bien sûr les plus intéressantes. Lorsque la commune ne peut pas être contactée en ligne, on fait un courrier en joignant une enveloppe timbrée pour l'acte demandé. Si l'enfant écrit la demande, il vaut mieux ajouter une autorisation signée du parent.

Attention il y a des règles de communication de ces documents, pour protéger la vie privée :

  • un acte de naissance ou de mariage peut être demandé par la personne concernée, ses ascendants directs et ses descendants directs. On peut ainsi demander les actes concernant les personnes dont on descend directement, mais pas les oncles/tantes, cousins, grands-oncles/grandes-tantes, etc. sauf si l'acte a plus de 75 ans (mais dans la réalité, c'est un peu plus long, cela dépend de quand le registre est clos et déposé aux archives départementales) ou que la personne est décédée depuis au moins 25 ans ;
  • par contre, un acte de décès peut être demandé par toute personne majeure, liée ou non à la personne, et sans avoir à justifier de la raison, même si certaines mairies font un peu les difficiles ;
  • il faut être majeur pour faire la demande, aussi les parents devront faire les demandes à la place des enfants mineurs, même si certaines mairies voient d'un bon oeil la démarche d'un enfant, ou joindre une autorisation signée à la demande des enfants.

files-1633406_1920

8. Si vous continuez à remonter le temps, les mairies ne pourront plus vous aider : les actes de plus de 75 ans (théoriquement, cf. remarque plus haut), sont conservés aux archives communales et aux archives départementales, mais les petites communes chargent souvent les archives départementales de conserver également leurs exemplaires. Il faut alors se déplacer ou profiter de la possibilité offerte par une grande majorité de départements de consulter les actes en ligne. Généralement, les mineurs ne sont pas autorisés dans les salles de lecture, internet sera donc une solution plus accessible.

Dans le prochain article, nous verrons que faire des données récoltées.

Plus sur la généalogie :