Nous avons eu l'opportunité de découvrir Les aventuriers du rail express, un jeu de Days of Wonder. Le concept de ce jeu est déjà bien connu et nous en avions entendu parler, mais nous venons seulement de faire nos premières parties dans cette version "rapide" - et de l'adopter.

Les aventuriers du rail express (1)

Le coffret contient un grand plateau de jeu à déplier, lequel représente une carte d'Europe, avec des monuments représentant certaines villes et des emplacements pour créer des routes ferroviaires. A noter, il existe d'autres coffrets et extensions pour des régions du monde différentes. 

Les aventuriers du rail express (5)

Chaque joueur dispose de cartes indiquant des destinations. Elles restent secrètes au cours de la partie, chacun s'efforçant de placer ses pions en forme de wagons pour lier les deux villes indiquées. Elles peuvent être assez proches (ce qui rapportera peu de points) ou beaucoup plus éloignées (ce qui sera plus long à réaliser mais rapportera plus de points).

Les aventuriers du rail express (2)

Pour créer sa route ferroviaire, il faut disposer de cartes wagon, et parfois d'une couleur particulière, en fonction des villes à relier. Les cartes locomotives servent de joker et remplacent n'importe quelle couleur. A chaque tour de jeu, on doit choisir entre placer une route, prendre des cartes wagons ou des cartes loco ou des cartes de destination.

Les aventuriers du rail express (3)

Les points sont maqués en déplaçant des jetons sur les bords du plateau, c'est pratique, on n'a rien à noter.

Les aventuriers du rail express (4)

Le jeu est recommandé pour les 8 ans et +, conçu pour des parties de 30 minutes à 1h pour 2 à 4 joueurs.

Les aventuriers du rail express (6)

Nous avons apprécié la facilité pour maîtriser les règles et se lancer dans une partie. Nous nous sommes bien amusés à tenter de construire nos routes. Comme les emplacements sont limités (deux routes maximum entre deux villes), bien sûr, plus la partie avance et plus il devient difficile de faire des trajets directs. Il y a une part de chance (les cartes que l'on pioche) et une part de stratégie. Le rythme est bon : même si l'on construit les routes longues en plusieurs étapes, on avance assez régulièrement et on voit la carte ferroviaire se construire sous nos yeux. On peut jouer sans se lasser, puisque l'on n'aura pas à construire à chaque fois les mêmes trajectoires. Le plateau et les cartes sont solides et permettent de nombreuses manipulations. Au passage, la carte européenne permet un petit rappel géographique qui peut être utile ! En tout cas, ce jeu ne devrait pas prendre la poussière sur l'étagère, il est très demandé chez nous et amuse aussi bien les enfants que les parents...