Nous avons eu l'opportunité d'essayer la fleur et le trèfle à tricoter de chez Goki, deux outils pour tresser de la laine sur le principe japonais du kumihimo.

Fleur et trèfle Goki (15)

En effet, avec l'arrivée de l'automne, nous avons eu envie de tourner nos envies créatives vers les bricolages autour de la laine, sans nous limiter au tricot au doigt testé précédemment.

Fleur et trèfle Goki (1)

Quel que soit le modèle, la boîte comporte une "fleur" en bois, un livret explicatif et des brins de laine permettant de tester deux fois l'outil, après quoi on peut utiliser toutes sortes de pelotes de laine. La différence entre les deux tient en ce que la fleur comporte 7 fentes et le trèfle 8.

Fleur et trèfle Goki (2) 

Le principe est très simple : on commence par séléctionner 7 couleurs pour le trèfle et 6 pour la fleur. On les fait passer dans le trou central et on les noue au dos.

Fleur et trèfle Goki (8)

Puis on distribue les brins dans toutes les fentes sauf une.

Fleur et trèfle Goki (6)

Ensuite, il s'agit juste de remonter de 3 fentes avant la fente vide, de retirer le fil sur le quel on tombe et de le déplacer là où il n'y en avait pas.

Fleur et trèfle Goki (9)

Fleur et trèfle Goki (11)

Et on répète l'opération jusqu'à obtenir la longueur désirée, en tirant juste régulièrement sur le tressage au dos. C'est un geste simple, régulier et relaxant. L'activité ne demande vite plus toute notre attention et nous permet de rêvasser tout en avançant...

Fleur et trèfle Goki (7)

Cela donne un cordon tissé vraiment très joli, utilisable en bijou, pour fermer un petit sachet, etc. Et chaque choix de couleurs différent permet d'obtenir un nouveau résultat, ce qui est plutôt attractif.

Fleur et trèfle Goki (14)

Le kumihimo est une technique japonaise qui peut s'avérer très complexe, il s'agit ici d'une version simplifiée, beaucoup plus accessible. La fleur comme le trèfle sont très résistants, et faciles d'emploi.