Mercredi 27/09, ce sera la sortie nationale du documentaire Le maître est l'enfant, d'Alexandre Mourot, qui porte sur la pédagogie Montessori.

LE MAITRE EST L'ENFANT 210 x 297 blc

Le réalisateur mène une quête : à la naissance de sa fille, il est fasciné par la manière dont elle prend en main ses propres apprentissages. Très vite, elle se détourne de ce qu'il invente pour l'amuser et se met à explorer le monde selon ce qui l'attire. Lui fait le choix de respecter son autonomie et de la filmer. Intéressé par la pédagogie, il découvre les écoles crées par Maria Montessori et s'invite dans l'une d'elle, caméra à la main. Il va filmer pendant plus d'un an (et se former lui-même à la pédagogie Montessori).

Alexandre MOUROT HD

On y voit des enfants enthousiasmés par l'activité qu'ils ont choisie, avec des sourires qui viennent du coeur, que l'on aimerait voir plus souvent dans un contexte scolaire ! Les yeux qui brillent, voilà un beau signe d'une instruction qui garde la soif d'apprendre des enfants.

Ces images nous montrent d'ailleurs la quantité impressionnante d'efforts qu'un enfant peut mettre dans son "travail" là où un adulte va économiser son énergie et viser à l'efficacité.

3 - Charlotte et les clochettes

Dans la première partie du film, on ne voit même pas l'enseignant. Il est d'ailleurs amusant que la première fois où l'on voit un adulte, alors même que la voix off s'interroge sur la place de l'adulte dans l'instruction de l'enfant, celui-ci est de dos, affairé à quelque chose, tandis que les enfants sont tous occupés avec une piste audio pour la méditation !

En pédagogie Montessori, l'éducateur n'intervient que s'il sent que l'enfant a besoin d'un coup de pouce ou pour lui proposer de lui montrer une activité qu'il ne connaît pas encore. Ce n'est pas l'adulte qui sait et qui délivre un savoir pré-mâché, mais un guide qui observe les enfants en situations d'apprentissage.

1 -Présentation Christian à Etienne Les lettres rugueuses

Le réalisateur évoque la difficulté de ne pas intervenir trop auprès de l'enfant : même avec les meilleures intentions du monde et en étant convaincus de l'importance de laisser l'enfant apprendre de manière autonome, il n'est pas toujours facile de le laisser gérer son instruction.

Lui-même, en tant que réalisateur, laisse la place aux enfants : la voix off n'est pas toujours présente, les images parlent d'elles-mêmes. Dans la classe, les enfants choisissent leurs activités et suivent leur rythme personnel. Ils travaillent seuls ou à plusieurs, parfois un grand aidant un petit ou le petit assistant le grand. Le volume sonore est fort modéré, compte tenu du nombre d'enfants présents.

Annie Duperey, en voix off, évoque le rythme de chacun, la confiance en l'enfant, les périodes sensibles, les grands principes de la pédagogie Montessori.

2 - Géraud et Séraphine

Le maître est l'enfant a été tourné dans une école privée sous contrat, la plus ancienne à faire du Montessori en France (depuis 1946), avec l'éducateur Christian Maréchal et ses 28 élèves de 3 à 6 ans. Le film a été financé par une campagne de crowfunding indépendant, qui a assuré la production du film et celle du DVD à venir.

4 - Joseph et Achille - cartes

Et voici la bande-annonce :