Avec l'association Aventure Nomade, nous avons appris un savoir-faire qui disparaît aujourd'hui : la corderie. Il est possible de tresser une ficelle dans la nature, en utilisant différentes plantes. En l'occurence, nous avons utilisé des orties. Alors, pas de panique, il est tout à fait possible de toucher des orties sans ressentir de démangeaisons. Nous avons commencé par "caresser" les orties du bas jusqu'en haut ou en les tenant à l'envers pour vérifier que c'était faisable sans souci.

IMG_6755

Première étape : avec de petites pierres, nous avons écrasé les tiges.

IMG_6756

Ensuite, nous avons ôté l'intérieur qui est blanc et solide, pour ne garder que la partie verte et souple.

IMG_6758

L'idéal est d'avoir de grandes longueurs, mais on peut utiliser toute fibre ainsi obtenue.

IMG_6763

Vient ensuite le tressage. La technique consiste à former deux  brins, séparés en leur milieu (ils sont ici enroulés autour d'un panier qui sert de base), et à les enrouler chacun dans un sens avant de les entrecroiser. Nous obtenons une ficelle solide et tout à fait utilisable !

IMG_6765