Pour découvrir la Russie, avec le Club Voyage autour du monde, nous avions déjà lu quelques contes. Voici nos lectures complémentaires, pour petits et grands.

La moufle couv

La moufle, de Jim Aylesworth, illustré par Barbara McClintock, chez Circonflexe (2009)

Ce conte est un grand classique russe : c'est l'histoire d'un petit garçon qui a la chance d'avoir une grand-mère aimante qui lui tricote des vêtements bien chauds. Mais un jour où il joue dans la neige, il perd une moufle. La moufle n'est néanmoins pas perdue pour tout le monde, car un petit écureuil frigorifié a l'idée de s'y blottir. Seulement il n'est pas le seul à avoir froid et la moufle n'est pas si grande que cela...

Il existe de nombreuses version de ce classique, nous avons apprécié les illustrations de celle-ci.

La moufle


Elga et les jouets de bois couv

Elga et les jouets de bois, de Claude Clément, illustré par Hélène Muller, chez Le Sorbier (2008)

Ce conte de Sibérie narre l'histoire d'une petite fille qui possède une belle collection de jouets en bois confectionnés par son père. Hélas, elle perd successivement sa mère puis son père et reste avec la femme acariâtre que celui-ci a épousé en secondes noces. La marâtre lui confie des tâches de plus en plus difficiles.

Elga et les jouets de bois


Les oies sauvages couv

Les oies sauvages, d'Afanassiev, illustré par Isabelle Chatellard, chez Bilboquet (2004)

C'est l'histoire d'une petite fille qui doit surveiller son frère pendant l'absence de ses parents. Seulement les oies sauvages, les créatures de Babayaga, viennent pour emporter le bébé. La petite fille va devoir s'enfoncer seule dans la forêt, pour tenter de le retrouver.

Les oies sauvages


Taïga couv

 

Taïga, de Florence Reynaud, chez Pocket Jeunesse (2005)

Ce petit roman narre la rencontre inattendue entre Ivan, un petit garçon rescapé d'un accident d'avion et amnésique, Louve, affamée et seule depuis la perte de son compagnon et de ses petits, et d'un chasseur endurci qui vit du commerce des fourrures. Cette rencontre se fera sur Taïga, cette forêt des climats froids qui apparaît ici quasiment comme un personnage à part entière. C'est bien écrit, poétique et émouvant.


 

Catherine princesse de Russie couv

Catherine, Princesse de Russie, de Kristiana Gregory, chez Gallimard Jeunesse (2006)

C'est la première fois que nous lisons un ouvrage de la collection "Mon histoire", mais sûrement pas la dernière ! Cet ouvrage est le journal intime de Catherine, alors future impératrice de Russie. Elle écrit ces pages au moment où son destin va basculer : de princesse allemande dans une famille sans fortune, elle est appelée à devenir grande-duchesse et plus tard tsarine. L'adolescente va devoir pour cela changer de prénom, de patrie, de langue, de religion et de culture et se faire à l'idée d'épouser un cousin qu'elle n'aime pas. Ce n'est pas le véritable journal intime de l'impératrice, mais il a été imaginé à partir de documents historiques.