Cet été, les Parisiens - et les touristes - peuvent visiter une exposition sur l'Egypte antique : Le Trésor de Toutankhamon, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles.

On nous fait d'abord patienter dans une salle,  où nous sommes mis dans le contexte, munis de notre audioguide, avec des vitrines sur l'Egypte antique et la Pierre de rosette. Puis, nous entrons dans la première partie de l'exposition, qui nous mets sur les pas - et dans la peau - d'Howard Carter.

2

(DR)

Cet archéologue britannique était en effet déterminé à trouver le trésor du grand pharaon Toutankhamon. Après bien des recherches, il a fini par y parvenir, au bout de sept ans ! Et le trésor était si énorme qu'il lui faudra encore plus de dix ans pour l'explorer.

Les visiteurs voient d'abord un film informatif, puis découvrent les trois salles du tombeau de Toutankhamon dans l'ordre où Carter les a découvertes et dans le même état, avec un trésor fabuleux empilé. Un regret : dès que les commentaires s'arrêtent, la salle s'éteint, il n'est donc pas possible de mieux voir ce qu'on n'a pas pu bien observer, en tout cas présenté ainsi.

13

(DR)

La deuxième partie de l'exposition nous fait déambuler devant les trésors à nouveau, mais cette fois-ci ils ne sont plus empilés dans des espaces restreints mais mis en valeur. Et quelle richesse ! L'or étincelant prime : statues, char, etc. Les informations sont nombreuses, toujours via l'audioguide, mais aussi sur des affichages.

12

(DR)

Et bien sûr, le sarcophage en lui-même, dans son triple tombeau. Ce sont des reproductions (forcément puisqu'on les voit plusieurs fois dans la même exposition), mais cela reste très impressionnant. Il a fallu des années aux artisans et artistes pour réaliser toutes ces copies.

10

(DR)

Les enfants amateurs d'histoire apprécieront du moment qu'ils sont capables de déambuler dans le silence en écoutant leur audiophone... La première partie de l'exposition inclue un certain suspens, qui accroche l'intérêt à tout âge. Attention, vous n'avez que jusqu'au 1er septembre 2012 avant que l'exposition ne déménage à nouveau !

16

(DR)