Rodolphe aime toujours autant les coccinelles. Il adore en repérer dans un livre, même si elles sont minuscules, et c'est encore mieux quand une vraie coccinelle grimpe sur lui...

Il y a quelques semaines, je le portais dans mes bras lorsqu'il a voulu descendre, d'un coup, en sautant, et il s'est dirigé en courant vers... la route. Arg ! Je cours donc après lui, mais il s'arrête devant un plot que nous venions de dépasser et attrape quelque chose. Je regarde et vois ce que j'ai alors pris pour un demi-papillon jaune. Mince... je pense qu'il a voulu attraper un papillon et l'a tué dans sa précipitation. Mais le "demi-papillon" déplie ses ailes et s'envole sous le regard émerveillé de Rodolphe.

2934588821_6973007b6c_b

(Hachette)

Je l'encourage alors à déplier doucement son poing toujours fermé, et là, aussi, du jaune. Je crains encore plus pour ce papillon qu'il a pris dans la main, mais non, le miracle se reproduit : le papillon se redresse, déplie ses ailes et s'envole !

Cet instant a vraiment été magique pour mon amoureux des petites bêtes ! Il est difficile d'avoir la moindre notion de ce dont il se souvient à 21 mois. Il reconnaît visiblement des personnes ou des lieux, mais y pense-t-il lorsqu'il ne les voit pas ? Hé bien, ces papillons jaunes l'ont tellement marqué que, depuis 3 ou 4 semaines, il nous raconte la scène à sa façon : d'abord, il dit "main" et nous tend sa main pour bien nous montrer. Avec l'index de l'autre main, il montre où était le papillon, puis en faisant un bruit censé représenter l'événement, il fait s'envoler le papillon. Et il en parle quasiment tous les jours !