Les Journées Portes Ouvertes de la caserne Parmentier, Paris 11ème sont une occasion festive de découvrir le métier de pompier. Pour mon grand, c'est le must !

PICT0331

Imaginez un peu : un week-end où l'on peut entrer dans une caserne, voir plein de pompiers et apprendre plein de choses !

PICT0330

Nous avons tout d'abord assisté à une démonstration d'un feu de cuisine : de l'huile prend feu sur la cuisinière. C'est là où l'on se rend compte que l'on ne sait pas nécessairement ce qu'il faut faire si cela arrive... (pour ceux qui veulent savoir, il ne faut surtout pas mettre d'eau, mais on peut enrober doucement la casserole dans une serpillière humide, afin d'étouffer le feu... avant d'appeler les pompiers).

PICT0285

Une autre démonstration, que mon grand a voulu voir deux fois, concernait le sauvetage de civils dans un immeuble en feu. Dans la tour qui leur permet de s'entraîner, deux pompiers (une femme et un homme déguisé en pin-up) étaient prisonniers de flammes, représentées par de la fumée rouge. On entend d'abord une personne stressée appeler les pompiers, puis les voilà à la rescousse des victimes. Des bénévoles de la Croix-Rouge participaient, pour montrer comment ils portaient secours aux blessés.

PICT0365

PICT0291

PICT0295

PICT0369

PICT0373

Nous avons fait le tour des engins.

PICT0303

PICT0311

A l'occasion de la visite de la caserne, il a fait le "test de la planche" : une planche est fixée à environ 2,30 mètres sur le mur. Deux fois par jour, dont une fois en tenue de feu, les pompiers doivent s'y hisser. S'ils n'y parviennent pas, ils ne pourront pas partir en intervention incendie.

PICT0360

Il a aussi pu manier la lance d'incendie.

PICT0336

PICT0343

 

PICT0385

Il est même monté sur la grande échelle, avec un vrai casque sur la tête.

PICT0319

PICT0321

PICT0324

Enfin, les bénévoles de la Croix-Rouge nous ont initiés aux premiers secours en cas d'accident cardio-vasculaire : massage cardiaque et utilisation du défibrillateur.

PICT0357

Mon grand était très intéressé, il est retourné plusieurs fois s'entraîner, mais le geste est déjà difficile et fatigant pour un adulte. Pour lui, les bénévoles ont mis l'accent sur ce qu'il pouvait faire : téléphoner aux pompiers (ils ont vérifié qu'il connaissait le numéro et lui ont expliqué ce qu'il faut dire, j'ai découvert à l'occasion qu'il connaissait aussi le numéro du SAMU), appeler à l'aide, placer le défibrillateur.

PICT0350

Même mon plus jeune, à 17 mois, a voulu essayer. Il a également innové avec une technique bien à lui : tenter de ranimer le mannequin en lui faisant des bisous !

PICT0356

La caserne de Parmentier organise des Portes Ouvertes tous les ans, au mois de juin. On vous y retrouve l'année prochaine ?